Cette année, j’ai pu accompagner Dyd, chanteuse compositrice dans la réalisation de ses clips qui sortiront prochainement. J’ai voulu en apprendre plus sur son métier, et l’élaboration de ses musiques. J’ai profité de notre collaboration pour percer quelques mystères de la production musicale.

Peux tu te présenter en quelques phrases ?

Je suis Dyd, une auteure, compositrice, interprète de 26 ans située entre Lille (d’où je suis originaire) et Paris (où je me déplace régulièrement). Si je fais de la musique depuis presque toujours, cela fait environ 1 an et demi que j’ai commencé la composition de mes propres chansons et pris la décision de me consacrer pleinement à ce métier.
Photo © Lise Sauvage


Si tu devais définir ton métier ? 

Selon moi, si je devais définir ce métier en une phrase, ce serait : Capturer les instants et les émotions humaines pour les exprimer en musique. En ce qui me concerne, je fonctionne beaucoup par l’observation et l’écriture. D’ailleurs l’appli Note de mon smartphone est mon meilleur ami (rire), j’y note toujours les idées qui me viennent à l’esprit : des bribes de mots, textes, situations ou encore sensations.

Au-delà de la musique, il y a aussi tout le côté communication – marketing à gérer, surtout lorsqu’on est en indé.

Sur quoi travailles-tu actuellement ?

Actuellement, je travaille sur mon 1er EP de 4 titres qui sortira très bientôt. Chaque morceau sortira individuellement et j’ai très hâte. Hâte de le faire écouter et de le défendre sur scène !

Le premier morceau, « Limite » est d’ailleurs sorti aujourd’hui.

Quels messages veux tu faire passer à travers tes chansons ?

Comme je l’ai évoqué dans la question précédente : se sentir bien est quelque chose d’important pour moi. Ma plus grande volonté est que lorsque les gens écoutent mes chansons, ils se sentent tout simplement bien, même s’ils passent par des moments moins bien.

D’ailleurs les morceaux que j’ai écrits jusqu’à aujourd’hui ont tous ce point commun : Partir d’une émotion fébrile pour évoluer toujours vers l’apaisement et/ou la force.  Être vulnérable pour avancer c’est un peu le mantra de mes chansons. Et c’est actuellement ce sur quoi j’ai envie de parler.

Quelles sont tes influences ? Le genre de sons pour lesquels tu as vraiment une attirance particulière ?

Ce que j’adore par-dessus tout, c’est quand il y a le mélange de sons électroniques et acoustiques dans la production d’une chanson. D’ailleurs tous mes morceaux ont été produits électroniquement, avec pour la quasi totalité la touche d’un instrument acoustique enregistré. J’aime aussi quand les genres se croisent. Actuellement le style de son que je compose s’apparente à de la pop Alternative où se mêlent chanson, touche urbaine et orientale parfois.

En ce qui concerne les influences, pour n’en citer que deux : j’admire beaucoup Queen et j’aime beaucoup les productions du chanteur – producteur Labrinth. Mais j’aime découvrir et j’écoute pas mal de styles différents. (D’ailleurs pour ceux qui aiment les découvertes musicales, je conseille vivement la chaîne Youtube Colors ).

Comment as tu appris à créer des musiques, avec qui travailles tu et sur quels logiciels ?

Tout d’abord, j’ai pris pendant plusieurs années des cours de piano. Du coup, je compose principalement au départ sur mon piano ou clavier, c’est plus naturel chez moi. Puis après je pose tout ça sur le logiciel de MAO Ableton et j’agrémente. Pour la production MAO, j’ai fait une mini formation puis j’ai appris par moi-même avec des tutos ou en explorant le logiciel. Mais c’est encore quelque chose de nouveau pour moi, je continue d’apprendre à ce niveau là.

Pour mon 1er projet EP, j’ai travaillé avec Victor et Yann du groupe Her demons, c’était d’ailleurs également sur le logiciel Ableton.

As-tu travaillé ton image de marque lorsque tu t’es lancée ? 

Oui bien sûr. La définir a été assez naturel car tout ce que je propose c’est moi, je ne peux pas construire un personnage autour de Dyd.  J’ai choisi ce créneau d’être au plus proche de ma personnalité. Visuellement on reste sur des choses simples, élégantes et créatives avec toujours dans le discours une atmosphère naturelle et proche. La proximité est quelque chose que j’affectionne tout particulièrement. C’est donc ça le message que je souhaite véhiculer : Rester soi-même, ce qui rejoint assez bien celui de se sentir bien.

J’ai aussi d’autres chansons en réserve et je continue de composer avec l’envie de réaliser un album. Et pourquoi pas, à l’avenir, écrire aussi pour les autres.

Merci à toi d’avoir pris un peu de ton temps pour partager ta passion avec nous !